Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Retour Chariot

  • Mémoire cash

    Vient de paraître :

    Mémoire cash

    (poésies)

    éditions Gros Textes

     

    poésie,gros textes,mémoire cash,jean-jacques nuel

     

    la qualité du café s’est nettement

    améliorée
    dans les stations d’autoroute
    depuis ces années lointaines
    où il n’était qu’un breuvage acide
    et infect


    sur l’écran tactile du distributeur
    tu choisis un
    expresso
    pur arabica sans sucre
    insères une pièce de 2 euros
    et récupères la monnaie


    tu bois ton café brûlant
    debout devant une table haute
    les yeux perdus sur le parking désert
    en songeant à tout ce chemin
    parcouru
    et au peu qu’il te reste
    à faire

     

    Disponible sur le site de l'éditeur

     

    ou me contacter pour un exemplaire dédicacé.

    Un recueil de 84 pages, format 14 x 20 cm

    10 € + 3, 50 € de port.

     

    Lire la suite

  • La machine à remonter le temps

    la machine à remonter le temps

    est un vieux rêve de l'humanité

    un des thèmes de prédilection

    de la science-fiction

    alors que la réalité est une machine

    à descendre le temps

    toujours dans le même sens

    vers l'avant

    jamais vers l'arrière

    du présent vers l'avenir

    jamais le contraire

    on ne retourne dans le passé

    qu'en pensée

     

    *

     

    Lire la suite

  • ma première bagnole

    ma première bagnole

    achetée d'occasion sur le marché

    aux puces de Villeurbanne

    s'appelait AMI 6

    une berline 3 CV CITROËN

    à la carrosserie bleu clair

    piquée de points de rouille

    (et je ne parlerai pas de ses vices cachés)

    sa lunette arrière

    avait une pente inversée

    ce qui donnait de profil

    un Z

    du plus mauvais effet

    mais je ne veux pas commettre

    un délit de faciès

    envers celle qui fut l'amie

    passagère de ma jeunesse

     

    *

     

    Lire la suite

  • il me dit je n'ai jamais pu...

    il me dit je n'ai jamais pu

    me résoudre à tutoyer Dieu

    car enfant on m'avait appris

    à vouvoyer le Seigneur

    Notre Père qui êtes aux cieux

    Que votre nom soit sanctifié

    la réforme liturgique date de 1966

    ça fait un bail mais rien à faire

    c'est un peu comme ma mère

    qui comptait encore en anciens francs

    après le passage au nouveau franc

    quand le pli est pris

    dès l'origine impossible

    de le défaire la prière

    est gravée dans la pierre

     

    *

    Lire la suite

  • Tu te réveilles...

    tu te réveilles ce matin

    dans le même décor que la veille

    le jour se lève à la fenêtre

    avec une lumière équivalente

    mardi mercredi

    tu as glissé dans le lendemain

    sans heurt sans même t'en rendre compte

    aujourd'hui succède à hier

    sans suture apparente

    comme si le temps

    était d'un seul tenant

     

    *

     

    Lire la suite

  • QUAND LA PELFORTH BRUNE

    quand la Pelforth brune est décapsulée

    il faut la boire

    et aussitôt de l'adolescence

    le souvenir remonte c'est la madeleine

    de Proust en plus viril

    avec 6 virgule 5 degrés d'alcool

    la bouteille n'est plus la même

    l'étiquette a été modernisée

    mais il y a toujours le pélican

    l'emblème de la marque

    ce goût caractéristique

    de caramel de miel et de café

    et cette couleur brune

    comme les boiseries sombres patinées

    du café de la Gare

    où mon père m'emmenait

    boire une bière dans la lumière

    déclinante des dimanches soirs

    d'été

     

    *

    Lire la suite

  • debout sur le quai venté...

    debout sur le quai venté

    de la gare de Mâcon-Loché

    attendant le TGV 6960 de 7 h 36 pour Paris

    près du repère W

    où s'arrêtera la voiture 17

    je vérifie encore une fois dans ma poche

    la présence du billet de train

    des tickets de métro

    rendez-vous à 10 heures au Café des 2 Magots

    te revoir si tout se passe bien

    je confie mon sort

    aux entreprises de transport

    à la SNCF à la RATP

     

    *

     

    Lire la suite